Menu 01 85 53 48 22
Lundi au samedi
De 9h à 18h
38 boulevard Aristide Briand
91600 Savigny-sur-Orge
Nous sommes situés au
38 boulevard Aristide Briand
91600 Savigny-sur-Orge
Horaires
Lundi au samedi
De 9h à 18h
Contactez-nous Devis
R.H.G, entreprise de rénovation à Paris et ses alentours
Contactez-nous
To Top

Aménagement de combles à Paris (Île-de-France)

Pour gagner un espace supplémentaire sous votre toit, la société de rénovation à Paris RHG réalise l’ensemble de vos travaux d’ aménagement des combles . La réglementation dans ce domaine indique que, selon le cas, la rénovation des combles doit faire l’objet de déclaration à la mairie, notamment s’il y a une modification de la façade, ou obtenir un permis de construire pour une surface de plancher supérieure à 20 m². Sous certaines conditions, l’État peut accorder son aide. En plus des démarches administratives, le contrôle de la charpente constitue un préalable au chantier.
Pour un meilleur confort thermique et acoustique, l’ isolation des combles est réalisée par les artisans de la société RHG , avec de la laine de roche ou de la laine de verre. Pour terminer les travaux de rénovation, la société RHG pose les revêtements de sol et de mur. Elle raccorde les combles à l’installation électrique, au chauffage et à la plomberie de l’habitation.
La société RHG est joignable du lundi au samedi par téléphone, en appelant de 9 h à 18 h. L’équipe d’artisans se déplace à Paris et en Île-de-France.

Le contrôle de la charpente

Le contrôle de la charpente
Les travaux d’ aménagement des combles vont modifier la charpente pour obtenir davantage d’espace. Structure qui soutient tout bâtiment, la charpente peut être en métal (acier) dans les bâtiments industriels, mais elle est majoritairement en bois dans les habitations. Un contrôle rigoureux de son état doit être effectué avant d’envisager une quelconque transformation. La solidité, la résistance, l’absence de dégradation ou de nuisibles dans la charpente sont à vérifier minutieusement. Avec le temps, la charpente peut se déformer, suite aux tensions et pressions exercées sur la structure, ou également à cause de l’environnement ou la nature du sol.
Durant le contrôle, des indices permettent de déceler la présence de nuisibles : les insectes xylophages et les champignons lignivores sont les principaux prédateurs du bois. Les insectes laissent des traces sur le bois, celui-ci est strié ou troué par endroits, laissant tomber de la sciure. Lorsque l’invasion est profonde, le bois devient creux. Les champignons se développent dans les parties sombres et humides de la charpente, provoquant une déformation du bois qui gonfle et dégage une odeur désagréable. Le bois s’effrite et porte des traces de moisissures. L’intervention d’un professionnel, formé et équipé pour faire face aux agressions du bois, est recommandée. Il est en mesure de traiter les parties de la charpente atteintes par les prédateurs, insectes ou champignons.
Pour servir d’habitation, l’espace sous les combles doit atteindre une hauteur minimale de 180 cm. En dessous de cette dimension, la réglementation considère que la rénovation des combles n’est pas possible. Si les travaux sont réalisables, une déclaration de travaux doit être déposée auprès de la mairie, notamment si la façade est modifiée par la création de fenêtres dans le toit. À noter que l’état de la toiture fait également l’objet de contrôle avant le début du chantier (identification de fuite, de tuile cassée…).

L’isolation des combles

L’isolation des combles
La déperdition de chaleur la plus importante (30 %) est identifiée au niveau du toit, ou des combles. L’ isolation des combles est donc primordiale pour l’habitation entière. Pour isoler la toiture, il est possible de procéder par l’extérieur ou par l’intérieur. L’isolation par l’extérieur peut recourir à la méthode du sarking, en déposant la couverture du toit (les tuiles). Des panneaux rigides contenant un isolant minéral ( laine de verre, laine de roche , verre cellulaire) sont insérés sous la couverture et au-dessus de la charpente. Il est possible également de placer un sac rempli d’isolants en vrac, insérés par soufflage (laine de mouton, laine de coton ou ouate de cellulose). La méthode d’isolation par l’intérieur consiste à placer l’isolant entre les chevrons. Il peut se fixer par agrafage ou par vis. Pour éviter l’infiltration d’humidité ou la condensation, un pare-vapeur peut être inséré, et pour assurer la ventilation, il faut laisser une lame d’air sous la toiture. Souvent utilisées, la laine de roche et la laine de verre sont des isolants aux propriétés avantageuses, et presque similaires : elles résistent au feu, aux insectes et à l’humidité. La laine de verre s’avère moins chère puisque sa fabrication est moins onéreuse que la laine de roche .
Une isolation correcte des combles et du toit permet d’assurer un confort thermique durable pendant toute l’année, quelle que soit la saison. L’économie d’énergie ainsi réalisée répond aux normes RT 2012, et permet de bénéficier d’une aide de l’État ou d’un crédit d’impôt durant les travaux, sous certaines conditions.

Les revêtements

Le choix du revêtement (au sol ou au mur) dépend des aménagements effectués, selon que la pièce supplémentaire sert de cuisine, de chambre à coucher, d’atelier de travail ou de salle de bains. Le revêtement mural le plus courant est la peinture à l’eau (acrylique) ou la peinture à l’huile (glycérol). Selon le style choisi, les poutres apparentes sous les combles peuvent être peintes ou non. Le papier peint intissé peut également convenir, étant donné qu’il se pose et se retire très simplement.
S’agissant du revêtement de sol, un matériau léger est choisi de préférence. Une isolation acoustique doit également être envisagée. Dans tous les cas, pour obtenir un plancher solide, une dalle de béton légère convient. Elle supporte toutes les autres installations suivant la fonction de la pièce (bureau, atelier, espace de jeux, chambre à coucher…). Le revêtement de sol est choisi également selon l’utilisation des combles aménagés, sachant que le parquet apporte cette note chaleureuse et réconfortante. Le carrelage est recommandé pour la salle de bains et les toilettes, tandis que de la moquette peut convenir dans une chambre à coucher. À noter enfin que si les travaux aboutissent à une augmentation de plancher, dont la surface est supérieure à 20 m², un permis de construire doit être demandé à la mairie.

Les autres travaux

L’ aménagement des combles requiert en parallèle plusieurs travaux, notamment l’installation d’électricité, les travaux de plomberie ou le chauffage, que la société de rénovation à Paris (Île-de-France) RHG prend également en charge. Dans une maison à chauffage central, la pièce supplémentaire y est raccordée. Si ce n’est pas le cas, les artisans installent un radiateur individuel électrique. Pour bénéficier de l’éclairage et de divers appareils électriques courants (téléviseur, ordinateur, réchaud…), la pièce est raccordée à l’installation électrique centrale de l’habitation. Les travaux de plomberie acheminent les tuyaux fournissant l’eau potable et l’eau sanitaire sous les combles. Ils relient également les installations au réseau d’assainissement collectif ou au système d’assainissement non collectif afin d’évacuer les eaux usées. Il est important de préciser que la société RHG ne réalise pas la pose d’escalier. Pour accéder aux combles aménagés, un autre professionnel du bâtiment s’en chargera.
Appelez le
01 85 53 48 22
Horaires
Lundi au samedi de 9h à 18h
Besoin de nous contacter ?
Remplissez le formulaire
Besoin d'un devis ?
C'est par ici !
Vous appréciez, partagez !
RHG Télèphone01 85 53 48 22
Adresse38 Boulevard Aristide Briand
91600 Savigny-sur-Orge